jeudi 22 juin 2017

Baladeuse au crochet

Bon les filles! Je me relâche car voilà un bout de temps que je veux vous parler de Molla Mills. Cette généralissime créatrice finlandaise que je suis depuis longtemps sur son compte instagram. C'est par hasard que je suis arrivée sur son profil et comment vous dire? Je suis tombée sous le charme au premier coup d’œil, RIEN ne vaut son style, ses créations, son talent. C'est absolument unique. Tellement unique que j'étais prête à apprendre le finlandais pour pouvoir crocheter ses modèles. Même pas peur... enfin si mais heureusement ses livres étaient traduits en anglais. Je me les procurais donc et pestais parce que le 2 n'avait pas encore été traduit. Mais à mon grand désarroi je n'ai jamais eu le temps de crocheter quoi que ce soit de ses livres. Cela dit rien que de tourner les pages de ceux-ci me suffisait. Ils sont tellement soignés que c'est un réel plaisir. Néanmoins, je me disais que c'était vraiment dommage de ne pas avoir ces livres en français. Un manque! Une aberration! Un scandale!

J'ai hésité à envoyer une lettre anonyme aux différents éditeurs français de loisirs créatifs genre: "Publiez Molla Mills sinon... je n'achète plus vos livres" mais hein bon, si c'est pour être fichée B (comme barge) merci bien. Déjà qu'au boulot de La Reloux mon blog est fiché X... (no comment) Bon bref... entre temps voilà que moi aussi je me mets à écrire des livres et c'était l'occasion rêvée de glisser à mon éditrice préférée chez Le Temps Apprivoisé: "Salut comment ça va? tu connais Molla Mills?",  "T'ai-je parlé de Molla Mills?" "Haaa c'est teeeelllement dommage que Molla Mills ne soit pas traduite en français", "et donc pour revenir sur le Just do it yourself - Molla mills - j'ai pensé - Molla Mills - faire une suspension - Molla Mills - qui serait..." Et bref, un jour, dans ma boîte aux lettres est arrivé "Génération crochet - Horizons graphiques" aux éditions - je te le donne en 1000, Emile - Le Temps Apprivoisé (it was really unexpected!). Danse de la joie dans l'atelier et surtout cela méritait largement que je me dégrippe les mains pour crocheter un des projets du livre.

J'ai choisi de réaliser un objet utile. Je précise parce que j'ai quand même beaucoup de bazar chez moi et j'essaye de justifier mes choix à ma conscience en permanence. J'ai presque l'impression de plaider devant la cours suprême quand je défends mes choix: "Votre honneur, il me fallait une trousse pour mettre ma crème solaire!". Donc mon choix s'est porté sur l'habillage de gaine électrique pour réaliser une baladeuse. Note pour plus tard: prendre le temps de méditer sur mon obsession pour les luminaires. Bientôt, je vous parlerai de cela! Quelques mots sur ma baladeuse au crochet, enfin MES, puisque j'en ai fait deux. "Votre honneur, les baladeuse c'est comme mes sandales, elles vont par paire". J'ai utilisé du fil DMC Natura blanc Ibiza (01), passion (26) et moss green (75) avec un crochet 2,5.  Pour le matériel électrique, j'ai acheté mon matériel chez un des partenaires de la collection Just Do it Yourself : Créatives cables que je vous conseille fortement: grand choix, qualité, pas cher, efficacité. J'ai opté pour une douille E27 avec interrupteur intégré que je trouve ultra pratique et une fiche.





Je vous conseille sincèrement l'ouvrage Génération crochet - Horizons graphiques, les projets sont très très très bien expliqués et les pas à pas en images ultra détaillés. Les créations sont superbes, les images donnent l'eau à la bouche et le format du livre est vraiment pratique (souple). Vous pouvez visionner des extraits du livre ici. Une dernière précision: pour le projet que j'ai choisi, le pas à pas ne détaille pas que le "crochetage" de la gaine mais explique également le montage électrique pour raccorder votre baladeuse. Plus que parfait donc! Vivement que je me penche sur le prochain livre de Molla Mills!



lundi 29 mai 2017

Objets Nature - Just Do It Yourself / Mon nouveau bébé



Je t'ai encore fait des cachotteries! Alors que mon premier livre : "Just Do it Yourself - Objets design" aux éditions Le Temps Apprivoisé sortait au mois de mars, je mettais en cachette le point final au second livre. Autant dire que tes félicitations et tes encouragements à ce moment là étaient de véritables boosters pour finir ce second opus de la collection Just Do It Yourself. Pour cela, je ne te remercierai jamais assez! C'était véritablement incroyable.

J'espère que tu feras le même accueil à ce second livre OBJETS NATURE - dont je suis ultra fière - qui s'articule autour de 5 tendances actuelles:

- Jungle spirit
- Nude attitude
- Matières ajourées
- Into green
- Inspirations brutes



    Pour chaque partie, une page tendance, des créations avec pas à pas en images et enfin des DIY minute (- de 15 minutes) pour créer vite mais super bien. En tout, c'est 44 DIY qui parsèment le livre avec toujours des titres et des accroches à la "Et puis la neige" pour ne pas trop se prendre au sérieux en créant. Lorsque les créations du livre nécessitent un gabarit, il y a la possibilité de les photocopier mais, si comme moi, tu n'aimes pas écrabouiller ton livre sur la photocopieuse tu peux les télécharger soit par QR code (direct) ou via une adresse web où ils sont tous répertoriés et où tu pourras les télécharger. A la fin de l'ouvrage, tu trouveras 2 double-pages de bullet journal soit pour y noter directement ce qui est important pour toi soit à reproduire dans ton propre bullet journal. Dans le premier livre, j'étais derrière ces pages mais pour "Objets Nature" c'est une sacrée starlette qui ne connaît pas le syndrome de la page blanche qui m'a fait l'honneur d'accepter de venir occuper cette partie du livre. Aka: Julie du blog Zunzùn que je t'invite à aller explorer d'urgence!

    Pour découvrir le "Just Do It Yourself - Objets Nature", voici quelques images à feuilleter:


    Le livre est déjà disponible en pré-commande sur Amazon, il te suffit de cliquer sur le titre et hop dans ton panier:



    Et si tu n'as pas encore le premier (coquine!), rien ne t'empêche de commander le 1er avec: Objets design

    Et bien entendu, "Objets Nature" sera également disponible dans toutes les bonnes librairies à partir du jeudi 1er juin.


    OBJETS NATURE en quelques mots:

    Sur le premier livre "Objets Design", tout n'était que découverte et c'était passionnant, j'étais très excitée par tout ce qui se passait autour puisque j'assistais (et participais) à la création d'une collection. Avec "Objets nature", je peux dire, avec le recul, que l'expérience est totalement différente. Cette thématique nature déjà. Elle correspond par bien des égards à ma façon d'être. Je te précise quand même que ça ne signifie pas que je créé à oilp dans mon atelier non je te parle de mon caractère. Je suis nature. Nature, pour moi, c'est la simplicité. C'est être sans fioriture, sans artifice, sans chichiponpon, sans calcul. Toutes les idées du livre sont arrivées comme ça, sans avoir besoin de les provoquer. C'est de la création comme je l'affectionne, celle où tu imagines et qu'ensuite tu te laisses guider par ton instinct qui t'oriente dans tes choix. C'est idiot mais au moment où j'écris ces mots, me vient à l'esprit ce slogan pour une pub de café soluble qui terminait par "pas la peine d'en mettre un max". Et bien, c'est tout comme ici et les objets crées pour ce livre suivent, en filigrane, cette ligne directrice avec une volonté: que l'objet soit simple à créer et que le résultat se laisse regarder pour que les motifs dont il se pare, le végétal qui le constitue, l'objet détourné qui est sa base ou encore la matière dont il est fait puisse suffire à en faire un bel objet tant utile que décoratif. Le mot nature au sens large fait écho dans chaque création et certaines peuvent même vous pousser dans une réflexion contemplative. Quel programme!

    Là tu te dis que je suis partie dans une envolée lyrique bien sérieuse mais c'est important, pour moi, de t'expliquer que le processus créatif derrière Objets nature - Just do it yourself  n'est une pas commande. Il y a un éditeur derrière moi mais j'ai une liberté que tu n'imagines pas. Je peux changer d'avis sur une création, prendre un virage à 90°, dire non, aller acheter du matériel précis et revenir avec autre chose simplement parce que j'ai eu une illumination dans les allées. Je travaille quasiment sans contrainte (sinon celle du temps) et c'est vraiment génial!  En plus j'ai des partenaires extra qui me font confiance: Les Demoiselles de l'air, Creatives cable, Milpoint, La Croix et La Manière... Merci encore à eux. Je rajoute à cela des filles géniales qui comprennent que Maman est dans son atelier et que chuuut elle travaille et un mari prêt à tout sacrifier - même la Saint Valentin - et il n'en faut pas plus pour que je sache que vraiment j'ai beaucoup de chance!


    OBJETS NATURE en quelques images:


    Pour cette partie, je tiens à remercier le photographe Fabrice Besse qui fait un travail formidable ainsi que Sonia Roy. Tous 2 sont une gentillesse et d'une hospitalité sans nom.

    J'espère que ce que tu verras ci-après te donnera l'eau à la bouche car, autant te prévenir, ce n'est que la partie émergée du livre que je te donne à voir ! ;-)


        








    Crédits photos: © Fabrice Besse

    lundi 22 mai 2017

    Un jour j'irai à Corfou avec toi...

    Dans mon ascension sur le Mont Couture, je te présente la robe Corfou de Ikatee. J'avais repéré ce modèle dès sa sortie, du coup au mois d'avril j'ai soudain décidé de la coudre, hop hop hop sur le site... et puis le doute. Est-ce que par hasard, je ne l'avais pas déjà acheté? Et bien si! C'est dire comme je l'aimais quand il est sorti ce patron! Bref, j'avais un coupon de jersey rayé acheté au destockage de Mamzelle fourmi qui clamait "moi moi moi!" dans mon armoire à tissu.  Donc, c'était décidé: j'allais coudre pour Clem. Je couds plus rarement pour elle because après elle - misère - je n'ai plus de boulet (sauf si à l'insu de mon plein gré j'ai un enfant caché)(mais à priori non). Donc coudre pour elle c'est me dire que je ne verrai plus mes enfants dans ma cousette après une saison. Mais - hahaha - je suis plus forte que ça et merde alors, Clem vaut bien une cousette. Donc hop fissa, je coupe un 6 ans pour ma minette qui en a 7. Je te fais des raccords de folie avec mes rayures. Ce jersey est nickel il faut bien le dire. Je m'applique tant que tant. Je ne fais pas les poches... ha merci hein les kilos de sable dans les poches disséminés à l'arrière de la voiture. Donc pas de poche! Pour la ceinture élastique, j'opte pour un fil élastique, point zig-zag, je tire et tadam! Parfait. J'enfile... et là... là... C'est le drame! Comment te dire que Clem nage dedans. Je revérifie tout le bousin : patron, carré test... ben non c'est bien du 6 ans.

    Et là, je te le donne en 1000 (Emile), j'ai commis la bourdasse de la couturière du dimanche (celle que je suis en train de devenir), j'ai omis d'aller voir ailleurs non pas si j'y étais mais quels étaient les retours sur ce modèle. Et bien ça taille légèrement grand. "Merdum cacatum" comme dirait sœur Marie-Clarence. Mes mains fébriles ôtent dare-dare (et motus) la robe et telle Fabienne Lepic je hurle le nom de Marine dans les escaliers... "Mets-toi à poil ma poule et essayes cette robe." Et ouffffff, elle pourra la porter (un peu) et ensuite la transmettre à Clem. On fera une cérémonie, toussa-toussa. Bref, l'histoire se finit bien et j'aime vraiment beaucoup ce modèle que je trouve ultra simple à réaliser. Donc même si ça taille un peu grand, je suis sous le charme de Corfou!
    Et maintenant des images!








    et puis tout de même, je te montre Clem avec!







    lundi 15 mai 2017

    Milos mi amor

    Dernièrement, si tu me suis sur instagram, tu auras peut-être été attentive au fait que je me suis remise à la couture. J'ai profité d'une trêve dans un atelier pseudo-rangé pour dépoussiérer la MAC et la surjeteuse. J'ai commencé par le gilet Cannelle. Ensuite j'ai embrayé sur autre chose mais je ne te dis pas encore quoi parce que entre temps Domitille de Petits D'om m'a demandé si je voulais bien tester un de ses patrons. Car oui elle lance ses modèles et je lui souhaite beaucoup de succès! En y réfléchissant bien, je crois qu'elle m'a contacté 10 minutes après que j'ai publié sur IG la cousette aux raccords parfaits que je ne t'ai pas encore montré. Pour presque tout te dire à son propos, tu dois savoir que le modèle est shooté et chargé sur le blog depuis au moins 1 mois et demi et que depuis je n'ai pas pu trouver un moment pour écrire un billet dessus.  

    Revenons au patron du jour. Il s'agit du débardeur Milos. Un grand merci à Domitille pour sa confiance et surtout pour la clarté, la facilité et les variantes qu'elle offre sur son patron. Je connais son sérieux et je sais qu'elle ne laisse rien au hasard, c'est donc avec une confiance totale que je me suis lancée dans la réalisation de Milos. D'ailleurs je n'ai pas attendu très longtemps puisque j'ai réalisé une toile moins de 24h après la réception du patron (pdf) dans un vieux tee-shirt Ripcurl de Loulou, histoire de voir si la taille correspondait à Minouche. Loulou a versé sa larme en reconnaissant son TS mais 10 ans après je pense qu'il peut passer à autre chose. Néanmoins la toile a rempli son office, la taille 10 ans était légèrement trop grande pour Marine, parfait pour l'année prochaine à vrai dire. Je te précise que ce n'est pas le fait du patron qui taille parfaitement mais bien des mensurations de ma demoiselle : 9 ans c'est l'entre 2. Donc les versions que je te montre aujourd'hui sont coupées en 8 ans avec la longueur d'un 10 ans. J'ai choisi la version 1 dos droit mais il existe également un dos nageur. Par ailleurs, 2 variantes avec volants sont proposées. Comme, c'était un test j'ai préféré me limiter à une option quite à en coudre plusieurs. Et puis - confession intime - je fais encore pipi dans ma culotte (c'est une image... je précise) quand je m'apprête à coudre du jersey. Mais siiiiiiiiiii tu sais, une chose qui te fait vachement peur, même si tu es encouragée par tes amis/amies,  un truc qui te fait dire:



    Enfin, bref, je prend mes marques avec le jersey (même si ça va troooop vite) et, au final, c'est "fastoche" et je n'ai presque plus peur! Mais c'est grâce à l'accompagnement de Domitille à la lecture du patron: des images détaillées et suffisamment d'explications pour un montage à la mac ou à la surjeteuse. (ainsi qu'à la recouvreuse!)  J'ai opté pour la surjet' sauf pour la couture de l'ourlet et des biais of course. Domitille a également rédigé une partie sur les différents types de jersey pour qu'on puisse adapter les biais d'encolure et d'emmanchures et ainsi avoir des finitions parfaites. Bref que du bonheur avec le degré zéro de difficulté et croyez-moi, je franchis un grand cap là. Milos taille du 2 au 12 ans donc j'ai de quoi me faire plaisir avec mes nanas. La prochaine fois, j'opte pour le dos nageur c'est promis-juré!

    Vous retrouverez le patron du débardeur Milos sur le site de Petits D'om  mais aussi les liens vers les versions des autres testeuses. Et puis hein, n'hésitez pas à acheter ce patron parce que pour le coup, il est vraiment top!
    Encore merci Domitille et BRAVO pour ton patron! Et HOP! Place aux photos de mes versions:




     Pour cette version du Milos dos droit, j'ai opté pour un jersey France Duval Stalla, un coupon rescapé puisque je crois qu'il ne se fait plus. J'essaye de faire du vide dans mon armoire à tissus mais je suis pauvre en jersey, j'ai gagné 5 cm d'épaisseur (youpiiii).
    Le jersey est customisé avec des petits miniatures ananas de Madame Mademoiselle so glitter!






    Pour ce second débardeur j'ai opté pour le jersey bleu pétrole (100% coton) de chez Motif personnel. Juste avant, je précisais que j'étais pauvre en jersey et bien j'ai été O-BLI-GEE de passer commande! Et bien entendu, j'ai vraiment été O-BLI-GEE de prendre plusieurs morceaux. Et bien entendu (bis), j'ai été obligée de tasser tout ce tissu dans mon armoire (+ 15 cm) (je crois que j'ai un problème avec les vases communicants). Ce Milos attend d'être customisé au flex mais avec Minouche on n'est pas vraiment d'accord sur le "quoi" alors pour l'instant je fais genre "+ tard ma poule".





     Hop une image pour te donner envie d'aller découvrir les visuels chez Domitille: 
    (clic-clic sur l'image)

    jeudi 6 avril 2017

    Cannelle après tout le monde...

    Quand le patron Cannelle de Christelle Beneytout est sorti, je me suis dit "enfin un patron pour moi". Encore fallait-il penser à l'acheter... Et pour m'y faire penser il me fallait - ni plus ni moins - Christelle plantée devant moi. "ah merde j'ai oublié, je voulais commander Cannelle. Tu n'aurais pas un patron avec toi?" Genre la meuf qui pense que Christelle va au resto avec son stock... Ben si! Est-ce que c'est parce qu'on dînait chez le libanais que Christelle me l'a joué à la Hassan Céhef ? Il fallait vérifier ça: "Et si je te commande du fil mousse, des aiguilles pour jersey, une aiguille double, le tout dans un sac en papier kraft et que c'est ton mec qui vient me le livrer à domicile c'est possible?"... hé oui c'est possible! Bravo et merci Christelle pour cette efficacité de dingue!
    (bon je précise que tout cela résulte d'un heureux hasard et de beaucoup de gentillesse de la part de Monsieur)

    Alors donc j'ai cousu pour moaaaaaa.  Cette nouvelle te laisse sans voix et je te comprends. Moi aussi je suis choquée. Ca fait quoi? 3 ans ou même 4 ans que je n'ai rien cousu pour moi. Bref, il fallait un projet de taille pour me débloquer. Cannelle, tu vois, c'est le bon compromis. Je t'explique un peu: je ne porte pas de pull (JA-MAIS)
    Pourquoi? "mé ma chérie, tou as un corps en forme de coing."
    En gros (ce n'est pas un jeu de mot là)(je précise au cas où), je suis inclassable! Je suis la meuf qui ne passe pas le contrôle qualité sauf chez les hobbits. Voilà maintenant tu sais pourquoi je n'ai pas un blog mode. Mais bref, tu sais, moi j'assume ce que je suis, l'important est d'être bien dans sa tête et franchement je préfère être enrobée et joyeuse que mince et déprimante. Je te rassure parfois, on croise aussi l'inverse pour les deux cas. (Note que: ma soeur fait du 34 - connasse love love - mesure 10 cm au moins de plus que moi et est bourrée du soir au matin d'humour). Toutefois, j'ai quand même la nette impression qu'en étant enrobée on est moins nombriliste... m'enfin tu me diras que c'est peut-être parce que justement on voit moins son nombril. Mouah ah ah! Bon allé j'arrête de dire des bêtises.
    Je te disais donc je ne porte que des gilets - ouverts - parce que bon hein Moltonel épaisseur + merci beaucoup mais non. Donc Cannelle c'est juste parfait pour moi. Couvrant mais pas trop, douillet comme il faut et puis la réputation des patrons de Christelle n'est plus à faire, ça taille bien et tu n'as pas besoin d'avoir appris le mandarin à l'école pour piger le montage.
    Donc sur le gilet Cannelle que je te présente aujourd'hui, j'ai opté pour un jersey assez fin sans trop d'élasticité, rose chiné, trouvé à la vente privée de Mamzelle Fourmi. Top qualité pour un prix dérisoire. Ce qui me permettait de tenter Cannelle sans fondre en larmes si ce qui était cousu ne m'allait pas. (subtilement je suis en train de te dire que je vais me la péter parce que j'ai fait une toile portable.) Un de mes problèmes (qui ne m'empêche pas dormir la nuit) c'est que j'ai les épaules assez larges et les bras qui vont avec donc j'ai besoin d'aisance. Si tu ne vois vraiment pas, imagines Hulk qui se transforme et la chemise qui craque dans le dos. Voilà, je crois que tu sais où est le problème. Mais hein, j'ai aussi le tour de taille, la poitrine, le bide qui sont plus ou moins accordés avec le reste. (le quinté + quoi!) Donc j'ai opté pour la taille 48 pour ce premier essai. J'ai choisi d'élargir les manches en suivant les conseils de Séverine et je suis assez satisfaite côté confort. Je n'ai pas modifié la longueur des manches donc c'est bien entendu trop long pour moi mais je fais le choix de replier et de fixer les manches ainsi. Anyway, je retrousse toujours mes manches.
    En parlant de se retrousser les manches, il faut aussi que je te dise que tout est fait à la surjeteuse et rien que ça c'est un grand pas en avant. Il n'y a que l'ourlet du bas et la surpiqûre qui sont faits à la machine. Aucune sueurs froides de ce côté là alors c'était un vrai plaisir. Le gilet Cannelle est donc une réussite en ce qui me concerne. Je vais probablement tester la taille 46 pour voir, mais pas tout de suite parce que je vais avoir pas mal de choses à faire jusque début juillet (un autre livre peut-être?) et j'aimerai aussi trouver un peu de temps pour coudre pour mes dindes.
    Assez parlé, voilà les photos portées. Merci Christelle!




     photo volée de la mère que ne veut pas lâcher son bébé qui fait du skate!


    Et en plus Cannelle est aérodynamique! 
    La réflexion que je me fais en voyant ces images c'est que je n'ai pas de Trendy qui va avec le gilet. Pourtant ce n'est pas faute d'en avoir tricoté 3 cet hiver. Il faut que je pense à tous les photographier un jour parce que je n'en ai jamais montré un seul ici. (shame on me!)


    lundi 27 mars 2017

    Perlouze un jour... perlouse toujours!

    Tu la connais la fille qui prépare des articles et qui ne les publie jamais. Ne cherches plus c'est moi! Voici donc quelques petites réalisations offertes à la famille dernièrement:



    Montagne du kit Perlez-moi Tout shusss de Karen Mon Petit Bazar et Aime comme Marie


    Un nouveau bracelet double assorti à la broche. Ben oui tant qu'à faire.

    Je ne sais pas toi mais moi le printemps me donne envie de me tisser de nouveaux bracelets. D'autant plus que c'est un peu la misère dans ma boîte à bijoux puisque je donne quasiment tout ce que je tisse. Du coup j'ai 3 ou 4 bracelets qui se battent en duel et... pas une seule broche. Bon c'est décidé je deviens égoïste... (Ah... ne serait-ce pas une promesse d'ivrogne?)


    ps: en fait je me rend compte que je suis accro au modèle de Karen, c'est grave?

    jeudi 23 mars 2017

    Mes étoiles

    La saison de ski est passée et cette année encore je m'en sors bien. La catastrophe ambulante des pistes a su se faire oublier pour la question fatale: "on va au ski?" Bon cette année avec le pied de Loulou en convalescence c'était mort mais pas pour les filles qui sont parties en colonie. Ce moment peinard m'aura permis de terminer une cousette démarrée l'année dernière (oui ben j'ai 3000 machins à faire)(pas vous?) pour mes minettes. Attention, quand je dis cousette, je ne parle pas d'une tenue de folie mais comme toujours d'un accessoire.
    J'ai cousu deux jolis carnets pour ranger les médailles de ski en suivant le tutoriel de Angel Mélie, très simple et tellement accessible que c'est un crime de ne pas avoir terminé plus tôt... bon en fait il ne me manquait que des boutons pressions "à la main" que j'avais égaré dans mon atelier. La routine habituelle quoi! C'est d'ailleurs la seule modification réalisée pour ce tuto: j'ai mis une fermeture par pression au lieu de petits rubans.
    Mes nanas, enfin seulement Minouche pour le moment, pourront y garder précieusement leurs étoiles ainsi que les petits souvenirs de la station et le livret ESF.








    Pour les tissus un carnet full Petit Pan ( Hanako blanc et pour celui à rayure le nom m'échappe) et pour le second carnet j'ai opté pour le honey bee moutarde à fond blanc de Linna Morata que j'ai associé avec des coupons de tissu trouvés chez Déco Avenue