mardi 12 mars 2019

Trousser un peu

Sans préambule, je t'annonce que j'ai cousu des trousses de toilette. Projet foufou, n'est-ce pas?
Bon alors, tout a commencé par 3 constats:
1- les trousses de toilette des filles sont mortes l'été dernier
2- je ne sais pas quoi faire avec mes coupons de tissus matelassés de tissu Petit Pan
3- coudre des accessoires c'est mon dada

Pour le modèle de trousse rectangulaire, je suis partie de 2 modèles que j'ai bidouillé à ma sauce: celui du blog Pikebou + celui-ci trouvé sur Pinterest . En fait toutes ces trousses ont le même "mode opératoire" il suffit juste d'adapter les dimensions en fonction de ses besoins pour la contenance ou pour la forme (en hauteur ou en largeur).
Avantages du matelassé: pas besoin de coudre une doublure. Pas besoin de tripler non plus, puisque la ouatine permet un maintient adéquat tout en étant assez souple pour être "écrasé" dans la valise! Avantage du modèle, c'est une couture très rapide!

J'ai donc utilisé un coupon de Matelassé Petit Pan coquelicot rouge (mon motif préféré) en 50 x 70 cm. Le coupon en lui même m'a permis de réaliser 2 trousses de 2 tailles différentes et dans les chutes une petite pochettes pour ranger les barrettes et élastiques. A 14 euros le coupon, c'est largement rentable.

Bon j'ai un peu opté pour le service minimum, j'aurai pu rajouter une sangle pour faire une poignée. Mais les trousses sont fonctionnelles. Au niveau des finitions intérieures, au lieu de mettre un joli biais, j'ai réalisé un point zig zag très serré, je trouve ça plus efficace à cause de l'épaisseur du matelassé.

Bémol de l'histoire: je me suis souvenue en fin de course que j'avais un énorme coupon de Liberty matelassé avec une face tissu et une face PVC... Arghhhh, je n'ai plus qu'à en coudre d'autres que je garderai en réserve.







Définition de trousser: faire rapidement et habilement

mardi 5 mars 2019

De la moumoute sans aucun doute

Dans l'optique nouvelle maison, je pense nouveaux accessoires maison.
Challenge: utiliser / diminuer / taper dans mon stock de tissus. Fastoche, tu dis?

Oh femme de peu de foi, saches que si un coupon est encore dans mon armoire après 2, 5, ou même 9 ans ce n'est pas un hasard.
Je te plante le décor de la genèse:
"Oh cette merveille! Quelle douceur de moumoute. Comme c'est doux. J'en prends 50 cm. Je sais exactement ce que je vais en faire"
...
...



Oui alors effectivement là, on est en plein mytho. Force est de constater que dans 50% des cas, j'achète un bout de tissu sans vraiment savoir ce que je vais en faire. Ou alors si (variante) je sais, mais le projet ne verra jamais le jour faute de temps. 
Mais revenons au cas compulsif ou comme j'aime le nommer "l'achat habité". Cela donne quelque chose comme: 
"Prends-moi! prends-moi! prends-moi!" 
Impossible de résister. C'est un truc de Jedi. Il n'y a que sur les Toydariens que ça ne fonctionne pas (c'est bien connu). 
Donc des tissus spécial mytho, j'en ai des caisses. Je les ai acheté parce qu'ils étaient trop beaux, trop doux, trop cools... bref, il me les fallait parce que j'ai supputé qu'un jour j'aurai THE projet pour chaque coupon. Donc déjà, là tu comprends que JE NE PEUX PAS les utiliser à la légère.

Sauf que "THE projet", c'est parfois une utopie. Attends, je m'explique parce que c'est compliqué et tu vas voir que, finalement, je suis un peu tourmentée comme nana. Donc, admettons que j'ai THE projet.
(Dialogue intérieur)
- "Ha j'ai enfin THE projet pour THE tissu. Parfaits, ils seront parfaits ensemble."
- "C'est toi qui vois."
- "Ca veut dire quoi cette phrase?"
- "Et bien, comment peux-tu être certaine à 100% que c'est THE projet? Ca se trouve demain, tu vas penser à  autre chose genre THE PROJET (tout en majuscule cette fois) et là tu pleureras ta mère parce que tu n'auras plus le tissu idéal." 
- "T'essayerais pas de m'embrouiller là?"
- "Je te connais ma fille, c'est tout. Non le mieux c'est d'y réfléchir à 2 fois avant de couper dans ce tissu"
- "Mais enfin ça fait au moins 5 ans que je l'ai, dans l'armoire, j'ai bien assez réfléchi"
- "C'est ce que tu crois. Hooooooo tu as vu, il y a des promos chez Petit Pan"
- "Ha ouais mais grave et ce tissu là il irait carrément mieux pour mon projet. Bon j'achète"

Bref, c'est une histoire qui te parle sans doute si tu couds. Donc dans mon armoire, il y a un tas de coupons qui attendent THE PROJET. Il y a aussi, ceux qui sont trop précieux genre plus édités, plus dispo... Et quand je tape dans ceux là c'est vraiment pour ma meilleure amie (non en vrai même pas, c'est que pour ma gueule). Dans ce cas précis, je suis obligée de dire une prière genre:
"Toi qui m'as envoûté, que j'ai aimé, aujourd'hui je te sacrifie sur l'autel de la création. Une nouvelle vie s'offre à toi, puisses-tu nous en faire profiter et ne pas être la victime d'enfants indélicats qui n'ont pas idée de ta valeur. Amen." 
C'est un peu dingue mais je me console en sachant que je ne suis pas un cas isolée.(Ooooh amie de moi, si tu souhaites témoigner, laisses un commentaire!)

Toujours est-il que je m'étais mise devant mon clavier pour te parler d'une cousette et comme souvent toujours j'ai fait une grosse intro. Je me demande si tu ne vas pas péter un plomb quand je vais te dire que j'ai juste cousu un coussin. Attends, attends, je me fais le film dans ma tête.. Je me marre carrément, tu viens de te rendre compte que t'es pas sur une story instagram et que tu ne peux pas "passer" à la suivante. Ha, je te jure c'est trop bon d'imaginer ça. Bon allé c'est pas grave tu vas lire jusqu'à la fin.

Un coussin donc. Pas n'importe quel coussin (déconnes pas Marcelle!) et pas n'importe quel tissu non plus (oui j'ai sacrifié un coupon). 

Le projet: Un "coussin chauffe-main", d'après le modèle du livre "Intérieur zen. Couture pour la maison" de Corine Romeyer aux Editions Le Temps Apprivoisé. Je te conseille son livre d'ailleurs, il y a plein de projets très sympathiques avec une mention spéciale pour "Le tablier ajustable". Feuilletage ici si tu veux voir le contenu du livre. Petite précision, c'est un chauffe-main mais pas que. Il a une autre fonctionnalité, comme tu le verras à la fin de l'article.



Le tissu: c'est là que ça se corse. J'ai... oh punaise rien que d'y penser j'ai la gorge qui se serre. (ps: pour info: j'ai convoqué une assemblée générale extraordinaire dans ma tête pour l'occas'). J'ai sacrifié mon seul et unique coupon de moumoute acheté chez Linna Morata. Je n'en ai jamais vu d'aussi doux. Bon sans doute que là j'ai encore plus les boules parce que le site est fermé. Orpheline des tissus Linna Morata, voilà ce que je suis. D'ailleurs je me permets une petite digression.
Je me faisais cette réflexion au dernier CSF que je ne retrouvais plus "la flamme" des précédents CSF. Tu sais cette espèce de fièvre qu'on avait sur le salon pour chopper/shopper le dernier tissu, les nouveautés de oufs, le truc qu'on ne trouvait plus le jeudi soir, les nouvelles couleurs, les motifs qui allaient nous faire craquer, les matières de dingo. Moi je n'ai pas retrouvé ça cette année. Je me souviens avec émotions du stand de Nathalie (Aka Linna Morata), aller voir ses tissus c'était quelque chose, se faire une place sur le stand c'était un truc de dingue. Et sur son stand trouver de l'enduit Liberty (orgasme) qui était d'une qualité de fou. Bref... le CSF c'est plus comme avant. Fin de la digression.
Donc RIP la moumoute de chez Linna Morata. J'ai décidé de la marier avec du tissu Hélium Petit Pan pour le dos et la doublure du passage pour les mains.



Seule modification par rapport au patron, j'ai rajouté des pressions au dos pour pouvoir enlever la housse plus facilement pour la laver (rapport aux enfants indélicats).  Le coussin a vite été adopté par ma moumoute girl.



Et l'autre fonctionnalité dont je te parlais c'est de pouvoir glisser ses mains dans le coussin pour avoir une position optimale pour une petite sieste sur le canapé...





Et... comme tu peux le voir, je n'aurai pas attendu longtemps pour que cette cousette fasse son effet!
Bref: MISSION ACCOMPLIE!

mercredi 9 janvier 2019

L'année créative

2019, année créative? Oui, oui. Enfin, disons, plus créative que 2018. Mais avant que je ne commence à disserter sur un paquet de lignes, je te souhaite une bonne année 2019. Créative cela va de soit.
Bref, je disais donc 2019 année créative. Un rapide coup d’œil en arrière sur 2018 suffit pour dire que ça a été une année pauvre en projets créatifs. Il faut dire que c'était plus l'année du gros oeuvre que de la fignole en ce qui nous concerne. Je vais être honnête ça ne m'a pas manqué vu qu'en 2016 et 2017, j'avais explosé le quota. J'ai donc mis la créativité en mode "abonné absent". On n'était pas fâchées toutes les 2, juste que ce n'était pas la priorité en 2018.

Par contre, pour 2019 ce sont les grandes retrouvailles et le plaisir est au rendez-vous. Une résolution: m'accorder un moment créatif chaque jour.  Facile à tenir, tu en conviendras. Cela se traduit comment: pas de pression juste du plaisir. Cela peut être 2 rangs de tricot, 1 bricolage pour la maison, une réparation, feuilleter un livre de loisirs créatifs... bref un moment quoi! Qu'il soit productif ou improductif d'ailleurs. Aucune obligation de résultat dans la journée. Qui va piano...

Bref, cela fait un bien fou. Par contre je ne nie pas que de retrouver mes affaires chéries après plusieurs mois d'abstinence, me fait crépiter les neurones. Je pourrais faire ça, ça, ça ou ça. Bref, je me fais des listes de choses à faire. En vrac: me coudre un nouveau pile ou face, coudre un jeté de lit, bricoler un dérouleur à papier toilette (glamour project) , finir de coudre les housses du canapé de la verrière, coudre du "sopalin" réutilisable... Bref, tu vois il y a quand même beaucoup de couture au programme... Surtout du pratique mais c'est ce que je préfère. Attention, hein, ça ne veut pas dire que je laisse de côté le futile. Je dois aussi tisser un bracelet wrap, me (re)mettre au punch needle, me fabriquer un sautoir... bref du lourd quoi. Il y a aussi l'idée de bricoler avec les filles un peu plus souvent. D'ailleurs- fait exceptionnelle - j'ai prêté 5 rouleaux de masking tape à Clem... J'espère qu'elle va me les rendre! (un jour) Et on a été acheté 3 milliards de trucs pour faire du slim de dingo. (je pleure déjà pour ma cuisine). Bref. 2019, année de la créativité.

Je vais donc commencer par te montrer un mini-projet. Oh pas grand chose mais justement ça fait du bien par où ça passe. En feuilletant l'Almanach Créatif 2019 des Editions Le Temps Apprivoisé, je suis tombée (aie) sur la page du 21 février avec un projet très sympa. Un pins forme diamant en balsa et broderie. Cerise sur le gâteau, j'avais tout le matos sous la main. Ni une ni deux c'était fait.


 Tiens, d'ailleurs, je suis un peu curieuse. Est-ce que tu as déjà parcouru ou acheté un Almanach créatif? (de chez n'importe quel éditeur hein! il en existe pas mal en fait) Parce que (confession intime là) je dois t'avouer que moi j'aime bien. Bon je suis assez fidèle à celui des éditions Le Temps Apprivoisé. Je t'explique un peu pourquoi. Bon d'emblée quand on m'a offert mon premier almanach je me suis dit: "Encore un qui ne savait pas quoi m'offrir qui a vu le mot "créatif" et qui a pensé que c'était une bonne idée." Bref, au départ je n'ai pas trouvé cela hyper glamour. Mais, j'ai commencé à le feuilleter et on se prend au jeu de faire des sauts de puce dans le bouquin. Il y a beaucoup d'informations par page et toutes de m'intéressent pas. Pas encore ai-je envie de dire. Oui parce que parmi ces info il y a des tuto créatifs (adulte et aussi pour enfants), des recettes, des explications sur les expressions... et puis aussi des trucs de jardinage. Alors autant te dire que le jardinage, moi ça me fait pchiiiiiit au dessus de la tête. Sauf que, maintenant que j'ai un jardin, ça m'angoisse pas mal (te moques pas hein): quand dois-je tailler les rosiers, quand planter des tulipes ou des framboisiers, quand dois-je cueillir les poires... ? bref des question pas vraiment existentielles mais aujourd'hui, du coup, je lis aussi les encarts sur le jardinage. Et le trucs cool, c'est que l'Almanach tu le conserves dans ta bibliothèque. D'ailleurs, en fait tu trouves à l'intérieur le contenu d'un magazine sans les pubs et plus facile à ranger et conserver. Bref, tu le feuillettes et puis tu te mets même à lire des trucs. Bon au départ, je ne voulais pas disserter sur l'Almanach Créatif mais hein comme d'habitude j'ai ripé. Bref, comme pour tout, le mieux est encore d'en lire un pour se faire son opinion.

Et puis sinon, pour revenir à mon pins... comme on a sorti le balsa... on a bricolé avec mes nanas mais ça c'est pour une autre fois... :-)





mardi 13 novembre 2018

Tuto - L'entre 2

- Dis donc ça fait longtemps que tu n'as pas partagé de tuto avec nous?
- Pas faux, il est temps d'y remédier.

Heureusement que les copines sont là pour me mettre au défi de me bouger le popotin comme par exemple ranger mon atelier ou plus simplement m'inviter à participer à un événement pour lequel je suis libre de créer quelque chose et d'en proposer ensuite le tuto. C'est ce qui est arrivé avec Axelle (Axelle Design) qui - accroches-toi bien - est la seule française (de l'univers) à travailler comme designer textile pour le géant américain Michael Miller. Bon ce n'est pas la seule corde à son arc bien entendu mais tout ce que je peux te dire c'est que ses motifs sont vraiment beaux tant en tissu qu'en papeterie.

Bref, Axelle a eu l'audace la riche idée d'organiser une vente de ses tissus en avant-première aux nantaises dans le cadre du Manoir de Procé (le paquet quoi!) et d'inviter d'autres créatrices à y participer. Je m'étais rendue à la première édition pour rencontrer Axelle (je dois avouer que je suis une vraie savonnette, c'est difficile de me chopper). J'avais trouvé l'initiative et l'ambiance sympathique. Si bien que pour la seconde édition, j'ai accepté avec enthousiasme de participer. C'était le week-end dernier et c'était vraiment ultra chouette de discuter avec des passionnées de couture et de revoir les copines.  On pouvait bien entendu découvrir les tissus d'Axelle mais aussi acheter des patrons comme ceux de Gasparine, Atelier des Cigogne, Slow Sunday Paris, Le Laboratoire Familial (une très belle découverte), L'atelier de Cocopatch. Il y avait également l'adorable Pauline de Petit C qui propose des ateliers couture à Saint Julien de Concelles. Bon et puis on a eu la surprise d'avoir Carmen et Cindy une bonne partie de la journée avec nous et là bon, on s'est quand même fendues la poire! In fine, je trouve le principe vraiment sympa, et je t'incite - si tu habites la région - à venir nous voir.


Pour l’événement au Manoir de Procé, Axelle a proposé à chaque participante de réaliser une création à partir d'un ou plusieurs de ses tissus. J'ai opté pour quelque chose qui n'était pas cousu parce que j'avais trop peur de faire de l'ombre aux autres je savais bien que les autres allaient coudre et comme mes dernières actualités sont plus liées au DIY ça me semblait plus adéquate. Alors c'est bien beau de s'avancer mais qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire?  Ma ligne directrice: faire simple, aussi facile que rapide à réaliser et mettre le tissu au centre de la création.  Et puis... soudain l'entre 2 verres s'est imposé comme une évidence. Ni une, ni deux le matériel était réuni et la batterie de l'appareil photo au taquet pour photographier les étapes d'un tuto.



Tu trouveras le tuto en téléchargement libre ici:


Cette création est ultra simple à réaliser (vraiment vraiment simple) alors j'espère qu'elle te plaira.
Si tu as besoin d'une excuse pour la réaliser, voici plusieurs idées pour t'aider:
1- Recycler tes petites chutes de tissu
2- Avoir un échantillon de tous tes tissus préférés sur ton mur avec différentes formes (vraiment cette idée me tente!)
3- Faire un cadeau rapide et la satisfaction personnelle de dire: "Oh tu sais pour moi, c'est 3 fois rien à faire"
4- Créer pour le marché de Noël de l'école de tes enfants (car oui j'autorise l'utilisation de ce tuto dans ce cadre particulier)

Et puis bien entendu si tu la réalises tu es invitée à me taguer pour me montrer ton oeuvre parce que ça me fait grave plaisir!


vendredi 26 octobre 2018

Le Wrap doo wap

Drôle de titre n'est-ce pas? En fait c'est un nom, un nom qui donne la pêche même. Il s'agit du nom d'un kit de bracelet à tisser de Fifi Jolipois. Pour ce qui concerne la pêche, je te renvoie à la fin de l'article parce que comme bien souvent je ne peux pas m'empêcher de partager un peu de musique avec toi. Je te raconte l'histoire rapidement (mais si c'est possible). En septembre les filles de Fifi publiaient sur leur fil Instagram qu'elles cherchaient des testeuses pour leurs nouveaux kits qui seraient en vente sur leur site mais aussi et surtout sur les salons... et là je lis Nantes... NANTES!!!!!!! J'ai sauté au plafond. Non mais NANTES!!!! Je ne sais pas si tu réalises vraiment. Fifi Jolipois sera à Nantes pour Créativa du 1/11 ou au 4/11. Genre je meurs, genre je défaille. Sans vraiment y croire et 2h après la publication je leur laisse un commentaire.
Et puis bim bam boum voilà  qu'elles me répondent que oui elles viennent à Nantes et que oui je peux tester un kit. Mais avant de m'enflammer pour le kit, il faut que je te parle de ces Toulousaines et de leurs produits.

Mon enthousiasme pour elles remonte à loin. Nous avions collaboré ensemble lorsque je travaillais pour Abracadacraft, ensuite j'ai testé (et acheté des kits), comme ce qui se trouvait dans leurs kits je ne le trouvais pas à Nantes (du moins pas la même qualité) j'ai organisé un sombre trafic avec Anisbee entre Toulouse et Nantes en passant par Vendôme. Et puis elles sont montées à la capitale pour le CSF, du coup moi aussi. (meuf pas crédible). Et bim, là elles viennent à moi (sens de la mesure!). Ô Joie! Bref, je te préviens, moi, le 1er novembre devant l'entrée de Créativa, je balance des manchettes à la première #mémékiffelepatchwork* qui me pousse du coude pour me griller la place. Petite précision quand je dis manchette, je parle de celle au rugby (qui laisse des marques), pas celle que j'aurai tissé pendant des heures!

Bref. J'ai testé un kit Fifi Jolipois.
Je n'ai pas choisi, c'était la surprise dans ma BAL.
Le modèle: Wrap Doo Wap
Coloris: Nude




J'ai aimé. J'ai kiffé. J'ai adoré.
Pourquoi?
1- ça m'a changé les idées car j'avais vraiment besoin de revenir vers quelque chose de plus créatif que : vernis mat ou vernis satiné...?
2- j'ai découvert 2 techniques de tissage que je ne connaissais pas. Enfin surtout 1.
3- parce que c'est bon, voilà tout.



Tout est formidablement expliqué comme à chaque fois. J'ai apprécié tisser en "wrap" c'est à dire sans métier à tisser. On adapte la longueur du bracelet à la taille de son poignet. Il y a suffisamment de perles pour le permettre dans le kit. J'ai de gros poignets donc généralement pour les bracelets il me faut du 19 cm. Et puis surtout il y a le tissage en "Herringbone" avec des perles superduos et ça c'était vraiment une belle découverte. Bref, j'ai adoré! C'est un bracelet vraiment délicat et ultra féminin. Le coloris nude me plaît vraiment beaucoup même si j'aime aussi la version caviar.
Est-ce que c'est accessible à des débutantes? Alors avec le livret d'explications, je pense qu'on est bien pris en main. La seule difficulté ce sera la tension que l'on met dans son tissage, il faut bien serrer.

Du coup, le 1er Novembre à Créativa, direction le stand de Fifi Jolipois (stand 115) pour leur faire coucou, les féliciter pour leur joli travail et peut-être voir le bracelet que j'ai tissé en démo. Et puis, je ne vais pas me mentir, pour y craquer mon slip aussi! Aux Nantaises, vous pourrez trouver ce kit et beaucoup d'autres sur leur stand ainsi que de nombreuses autres choses pour les bijoux (perles miyuki, chaîne au mètre, anneaux...). A bon entendeur! (et gare aux manchettes!)




* #mémékiffelepatchwork : hey, j'ai rien contre les mémés et le patchwork, mais à Créativa tu ne restes pas sur leur passage, sinon c'est toi qui y reste! 


Et puis pour bien démarrer la journée ou tisser en rythme, je t'ai dégoté un morceau qui porte le même nom que le kit. Pousse le son et enjoy! (sauf les 15 première seconde=pub)





jeudi 11 octobre 2018

Lumière bleue

Bon... je te propose de faire comme si je publiais assidûment sur mon blog. Oublies donc que je n'ai publié que 3 billets depuis le début de l'année et que j'ai même oublié de publier ceux que j'avais préparé comme par exemple mon dernier livre écrit avec Sabine sorti au printemps dernier "Objets maison" (ouais...)(je sais que ça c'est vraiment MAL). Mais qu'est-ce que tu veux, je ne peux pas être au blog et au charbon, enfin à la brique! Si tu me suis sur IG il ne t'a pas échappé que nous avons acheté une nouvelle maison que nous avons rénové de fond en comble. Bref, cela nous aura pris quelques mois (et ce n'est pas fini). Parallèlement, nous avons mis en vente notre ancienne maison. (note pour plus tard: te raconter cette expérience un jour!) que nous avons quelque peu vidée pour libérer de l'espace... et je te le donne en 1000 la pièce où il fallait justement libérer de l'espace c'était (comme par hasard) mon atelier. Mais depuis début septembre, nous avons investi la nouvelle maison. Tout est loin d'être fini mais qui va piano...
J'essayerai de te montrer les pièces de la maison petit à petit mais c'est encore trop tôt. J'aime prendre mon temps. Ce dernier est d'ailleurs consacré au ponçage de meuble actuellement. J'arrive parfois à me dégager du temps pour faire autre chose de plus récréatif et c'était le cas dernièrement (donc je m'empresse de t'écrire un billet avant que ça ne passe aux oubliettes).



Le week-end dernier, nous avons été nous promener en famille à la Grande Brocante de la Place Viarme à Nantes. Au détour d'un stand, je suis tombée in love d'une petite lampe bleue (non mais ce bleu!), juste parfaite pour la chambre de Marine. Hasard ou heureuse coïncidence, le week-end précédent, j'avais justement chiné du câble textile assorti et des composants pour une bouchée de pain. Bref, j'avais tout sous la main pour ne pas m'offrir un moment créatif et utile pour la maison.


J'adore les luminaires et en particulier les bricoler. J'ai très souvent proposé ce type de DIY dans la collection Just Do It Yourself,  c'est rapide et gratifiant à réaliser. D'ailleurs si ça te dis que je te fasse un petit tuto ici pour t'aider à monter une lampe, il suffit de me le dire dans les commentaires, je serai enchantée de le faire!



Bref, après un léger nettoyage de la lampe, j'ai changé le fil électrique, ajouté un nouvel interrupteur et une nouvelle prise. Et voilà, c'était déjà fini. Elle intégrera la chambre de Marine dès que je lui aurai trouvé une table de chevet... enfin à vrai dire, elle en a déjà une... dans le garage... que je dois poncer. Une fois que j'aurai poncé l'armoire qui doit intégrer mon atelier afin que je puisse (un jour) ranger mes affaires.


ps: comme mon atelier est aussi une chambre d'amis, il est possible que je sois O-BLI-GEE d'y mettre une lampe de chevet... celle-ci par exemple. (et tant pis pour Marine!)

jeudi 5 juillet 2018

Ce qu'on préfère à l'école...

Hier, je déposais Minouche pour sa première journée d'école.
Aujourd'hui, le primaire c'est fini pour elle. 
Demain, ce sera le collège.

Pffff c'est passé à une de ces vitesses! Et en plus ça ne rajeunit pas le blog puisque son démarrage coincide justement avec son premier jour d'école.  Tout n'aura pas toujours été rose pour elle en primaire, des difficultés à l'apprentissage de la lecture en grande partie liés à une perte d'audition en maternelle. Il aura fallut travailler encore et encore et encore avec elle, être sur son dos, ne pas lâcher, lui redonner confiance. Lui faire aimer l'école. Mais aujourd'hui ça va mieux. Aujourd'hui elle a aussi fini les séances d'orthophonie. Demain, on continuera à l'aider surtout pour qu'elle s'organise en 6ème. Comme dirait l'Autre: "Demain est un autre jour!"

Qui dit fin d'année scolaire, dit cadeau pour les maîtresses. Pas une année sans qu'un cadeau n'ait été fait maison. Même si je participe aussi au cadeau commun. Donc cette année, hop, petit cadeau rapide pour ces dames avec un petit cadre métal entre deux verres customisé avec un vinyle découpé avec ma Silhouette (de rêve) (j'ai toujours eu un petit côté tranchant). Rien d'original avec un texte qu'on voit souvent (Merci Sheila!) et puis un texte qui me tient plus à cœur puisque c'était le refrain d'une de mes chansons préférées enfant: "L'école des Schtroumfs" de Dorothée (un bide sidéral). Mais franchement ce 45 tours était un de mes préférés avec celui d'Albator et celui de "La poupée" de Chantal Goya ! Nostalgie quand tu nous tiens... (je me demande si ma maman a gardé tout ça?)



Si ces découpes vous intéressent pour l'année prochaine, je vous propose de les télécharger et comme dirait Jean-Jacques: Il suffira d'un clic, un matin... un matin tout tranquille et serein...


J'ai utilisé des cadres 13 x 18 de chez Hema. N'oubliez pas de redimensionner si besoin.
Bien entendu, l'utilisation de ces fichiers DOIT rester celui d'un cadre privé et non commercial. Ces découpes peuvent être utilisées pour du vinyle, du papier ou du flex pour customiser un tote bag par exemple.