samedi 21 avril 2012

Ad vitam æternam

J'ai apprécié et ri intérieurement en voyant ce détournement végétal aux portes du cimetière. Comme quoi l'art urbain aussi minime soit-il n'a de cesse d'interpeller le passant quidam. Ici, un pissenlit advitam eternam.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier